İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Samia 2 – Oh, comme c’est mignon !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Samia 2 – Oh, comme c’est mignon !On sort du petit établissement. La fille me dit :— On va d’abord passer chez moi, je dois me changer.Oui, ça vaut mieux. Je n’y avais pas pensé, mais les mini shorts en jean, c’est pas le genre des restaurants étoilés. Je ne marche pas très droit, il vaut mieux qu’elle conduise. Je me rends compte que depuis que je l’ai vue dans ce café, je n’ai plus eu d’idées noires.On monte en voiture. Elle conduit facilement cette voiture qui doit avoir 20 ans et pas de servo-direction. On s’arrête juste en dehors de la ville, devant un terrain où il y a quelques caravanes. Elle habite là-dedans ? Elle fait signe à un gamin qui rapplique aussitôt. Elle lui dit quelques mots dans une langue qui m’est inconnue. Il répond :— Oui, sois tranquille, Samia.Quelle drôle de prénom et quelle drôle de langue. On va vers la caravane. Je bute sur une pierre et manque m’étaler. Elle me ratt**** in extremis en disant :— Tu en tiens une solide, toi et ce n’est que la fin de l’après-midi.— Euh… oui, j’ai un peu trop… bu… Vous parlez en… quelle langue ?— C’est du rom, du tzigane.Oh ! Pas étonnant que je ne comprenne rien. On entre dans la caravane. Le mobilier est sommaire : un lit, une table et des chaises. Par contre, il y a des vêtements en boule et de la vaisselle sale un peu partout. Dans un coin, il y a même un tas de canettes vides. Elle ne s’excuse pas du désordre. Ce qu’on pense de ses qualités de ménagères, manifestement, elle s’en fout. Elle se déshabille. C’est vite fait : un short, un chemiser et c’est tout, même pas de sous-vêtements. Elle ne s’exhibe pas, mais se met simplement nue, sans aucune gêne. J’admire ses seins en poire aux pointes foncées et la fourrure noire qui couvre son pubis. Elle me dit :— Déshabille-toi.Oh ! Je ne pensais pas que c’était une pute ! Mais ici, tout est possible et elle me plaît vraiment beaucoup, mais… je n’ai pas envie de… me mettre nu. Elle vient vers moi et me dit :— Je vais te simplifier la vie. Quand je te dis de faire quelque chose, tu le fais sans discuter. Compris ?Elle me parle comme je parle à Lucie. Plutôt que répondre, je me déshabille, mais en gardant mon caleçon. Avant que je puisse réagir, elle prend mon slip à deux mains par la ceinture et le descend sur mes chevilles. Elle s’exclame bahis firmaları :— Oh ! Comme c’est mignon ! Il ressemble comme 2 gouttes d’eau à celui de mon neveu qui a 10 ans.Elle prend mon sexe dans la main et elle le caresse en ajoutant :— On peut te branler avec deux doigts… Et ces couilles, on dirait des toutes petites cerises.Il arrive des choses vraiment surprenantes à Berck. L’alcool et elle, je n’ai plus les idées claires du tout et je la laisse me masturber. Qu’est-ce que je pourrais faire d’autre ?Je devrais partir ou avoir honte… ou la laisser faire ce qu’elle veut. Elle sent la gitane qui a eu chaud et continue de me manipuler habilement. Je sens que je vais bientôt jouir dans sa main… J’ai honte mais en même temps, j’en ai très envie. Hélas, elle s’arrête en disant :— Maintenant une bonne douche, ça va te dessouler.Merde ! J’y étais presque. Je m’entends dire d’une vois geignarde :— J’y étais presque ! Vous voulez bien….— Non !Elle me pousse dans un placard. Ah non, c’est la douche. Elle tourne un robinet et une pluie d’eau froide s’abat sur moi. Je crie :— C’est trop froid !— C’est ce qu’il te faut.J’essaie de sortir, mais elle me maintient sous les jets d’une poigne de fer. Enfin, elle me laisse sortir et regarde mon sexe en riant.— Maintenant, c’est mon neveu quand il avait 8 ans !Le froid, c’est normal que… Elle m’essuie comme si j’avais vraiment 8 ans. Quand c’est fait, elle me dit :— Rhabille-toi, on part.— On ne pourrait pas…— Quoi ?— Continuer un peu… euh…— On verra. Peut-être, si tu es sage. Maintenant, on part.Je déteste quand ma mère ou les autres me traitent de cette façon, mais elle, c’est différent. Je me rhabille et on monte en voiture. Je suis un peu plus lucide et je me dis que je suis dingue de laisser cette fille conduire la voiture. Si ça se trouve, elle va s’arrêter sur une route déserte, m’enfoncer un couteau dans le ventre et voler mon argent et la voiture. Mais où va-t-elle ? Je lui fais remarquer :— Ce n’est pas la route du Touquet.— Non, on va ailleurs.Par une route déserte ? On dirait qu’elle lit dans mes pensées, parce quelle ajoute :— Panique pas. C’est quoi ton nom ?— Ju… Julien. Où va-t-on ?— Surprise.On roule encore un peu et on arrive devant une discothèque bling-bling : “The Paradise kaçak iddaa Beach.” Il y a des néons de toutes les couleurs et le dessin d’une pin up qui boit dans un verre avec une paille. Elle se gare et me dit :— Donne-moi ton portefeuille.Elle est folle?!! Ou alors c’est moi qui suis fou, parce que je lui donne. Elle le prend en disant :— Voilà, tu dépends entièrement de moi, maintenant. Ça ta plaît ?— Euh… c’est vous qui me plaisezOn entre dans la boîte. C’est plein de jeunes du coin, surtout de Berck, sans doute. Inutile de dire que c’est spécial. Elle va embrasser la barmaid et lui donne son sac, avec mes clefs et mon portefeuille. On trouve une petite table au bord de la piste de danse et on s’assied. Un serveur vient apporter une bouteille de champagne. C’est peut-être une entraîneuse et le champagne va me coûter un bras. Je lui dis :— J’ai faim.— On verra plus tard. Je vais danser, toi tu ne quittes pas la table. Ne te ressers pas avant que je sois revenue.C’est maintenant qu’elle va aller récupérer son sac et partir avec la voiture. Pour donner le change, elle va d’abord sur la piste de danse. Les filles sont plutôt jolies et sexy mais pas très distinguées. Quant aux hommes, ils ont presque tous des tatouages et des dessins dans les cheveux ! Samia danse bien, je ne vois qu’elle, si belle dans sa robe rouge. Les garçons lui tournent autour mais elle ne s’occupe pas d’eux. La piste est très éclairée, ce qui est inhabituel dans ce genre d’établissement. Comme je suis au plus près de la piste de danse, je regarde le sol et… Oh ! Les gens dansent sur un miroir ! Le sol est un miroir. Comme la plupart des filles ont des jupes très courtes, on voit leurs strings ou même leurs chattes et leurs fesses, en ce qui concerne quelques-unes. Quel spectacle?! Je suis fasciné par ces strings qui disparaissent entre les fesses. Savia a un string rouge doublé de fourrure noire ou alors ce sont ses poils! J’en oublie que je vais me faire dépouiller. J’adore cet endroit, j’adore Berck-sur-Mer… et aussi Samia, si elle revient.Oui ! Après avoir dansé un moment, Samia rejoint notre petite table. Elle me dit :— Sers-moi une coupe de champagne.Elle ajoute :— Alors, tu aimes le spectacle ?— Oui, surtout vous.Elle a des auréoles de sueur sous les bras et une odeur kaçak bahis sauvage. Elle devrait quand même mettre du déodorant. Elle me dit :— Je retourne danser…Il y a un slow et je la vois danser avec un grand mec… J’aimerais être à sa place. Quand elle revient, le type l’accompagne. Elle me le présente :— C’est Ralph.Puis à lui :— Voici Julien, mon futur fiancé, mais il ne le sait pas encore.On se serre la main. Je suis surpris. Lui, aussi. Futurs fiancés, mais on ne se connaît que depuis quelques heures. Comme il n’y a que deux chaises, il s’assied et prend Samia sur ses genoux en me demandant :— Ça ne te dérange pas que je prenne ta promise sur mes genoux ?— Euh… non.Il met la main sur les fesses de Savia, en me disant :— Rarement vu un aussi beau cul, tu as de la chance.Bêtement, je réponds :— Merci.Samia me dit :— Sers-nous.Je remplis son verre et puis le mien pour “Ralph” ! Ils boivent et retournent danser. Je regarde les petites chattes en string se trémousser sur la piste de danse… Je n’ai plus les idées claires du tout étant donné tout ce que j’ai bu aujourd’hui et je suis perdu par rapport à Samia. Pourquoi dit-elle qu’on est fiancés??Elle vient danser un moment juste devant moi et elle se contorsionne de telle façon que sa chatte me fait presque la moue… Ensuite, je ne les vois plus. Je bois et je regarde. Elle revient, seule. Je remarque sa robe un peu chiffonnée et un gros suçon dans le cou. On dirait que ma fiancée n’est pas une fille sérieuse. Je lui demande :— Pourquoi, avez-vous dit que j’étais… euh…— Je dois me marier pour régulariser ma situation. Ça te plairait ?— Qu’on se marie ?— Oui.Elle est folle ! On se connaît depuis quelques heures et j’ai vraiment l’impression qu’elle vient de se faire baiser dans les chiottes. Mais… depuis que je suis avec elle, je n’ai plus aucune de ces angoisses et…— Alors ?— Oui, ça me plairait.Elle me sourit et plonge sa main dans mon pantalon… Oh?!!! Elle a pris mon sexe en main en disant :— Tu as été sage, ça mérite une récompense pendant que tu te rinces l’œil.Elle me caresse jusqu’à ce que je sois sur le point de jouir et là, elle s’arrête à nouveau et retire sa main. Ça fait deux fois qu’elle me laisse sur ma faim. Je lui dis d’une petite voix.— Pourquoi vous… arrêtez ?— Tu as été sage, mais pas assez que pour que je te permette de jouir. J’ai fait le tour de ce qu’il y avait ici, on rentre.C’est vrai que la vie est simple comme ça. Elle ajoute :— Tu veux passer la nuit chez moi?— Oh, oui !À suivre.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort escort atasehir sakarya escort sakarya escort içmeler escort maltepe escort avcilar escort izmir escort izmir escort ensest hikayeler gaziantep escort antalya escort gaziantep escort ataşehir escort üsküdar escort kartal escort mersin escort güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort webmaster forum