İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Rencontre sur les bords du canal ,épisode 2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Rencontre sur les bords du canal ,épisode 2Ecrit à quatre mains par tigressedechine et elenamark.EllenEn prenant mon appareil photo , je n’avais pas d’objectif précis. Je pratique souvent ainsi ,il est rare que je ne trouve pas de sujet , une fleur , un insecte …. une situation cocasse ,que sais je ?Nul regret de l’avoir emmené, car cela nous permet d’entamer la discussion, elle me questionne , semble être intéressée. J’aborde quelques points un peu techniques et pour lui montrer ce dont je parle ,je fais un premier portrait d’elle, alors qu’elle porte le gâteau à la bouche .Sur cette première photo prise sur le vif elle regarde l’objectif avec naturel ,une main sous le menton pour ne pas laisser tomber d’éventuelles miettes. Je lui montre le résultats, oubliant les règles de distanciation, nous nous rapprochons.”j’aime bien ! tu es vraiment photogénique, la lumière est un peu trop crue , il faut dire que nous sommes en plein soleil ,à cette heure ce n’est pas l’idéal”.”On va se promener un peu , tu en prendras d’autres si tu veux !””Ok ! Bonne idée”Nous prenons le sentier à l’opposé de l’endroit ou j’ai garé la voiture ,enfin le van pour être plus précise. Je lui ai emboîté le pas ,ainsi j’ai tout loisir à la regarder sans qu’elle ne s’en aperçoive. Le dessin de sa taille très fine s’élargie à l’approche de ses hanches ,elle porte son short très bas et je ne peux m’empêcher d’imaginer ses fesses se mouvoir harmonieusement au rythme de ses pas.Régulièrement elle tourne la tête pour vérifier que je la suis, ceci avec un petit sourire que je trouve coquin, mais c’est sans doute mon désir qui me donne cette impression.Anticipant le moment ou elle se retournera à nouveau ,je me fixe et cadre un plan serré . Je laisse le doigt sur le déclencheur et saisis l’ensemble du mouvement. Elle semble amusée .Nous passons un moment au bord d’un étang , nous photographiant l’une et l’autre, car elle me demande si elle peut essayer . Je ne suis pas du tout à l’aise de ce coté de l’objectif mais je ne pourrais vraiment rien lui refuser.Cette rencontre à quelque chose de magique ,nous ne savons que peu l’une de l’autre, mais je nous sens très proches , presque intimes. De premiers effleurements accompagnés pour ma part de frissons ,nos contacts deviennent plus francs.Le temps passe ,et nous rebroussons chemin ,cette fois c’est moi qui ouvre la marche .”Ellen ! regarde !”Juste derrière nous un arc en ciel puis un deuxième se sont formés , mon premier réflexe est de prendre plusieurs photos avec Chan en premier plan.”C’est très beau ,mais pas vraiment rassurant , viens on va se mettre à l’abri “J’accélère la cadence mais l’averse nous ratt**** avant que nous ayons pu rejoindre le van.Nous nous abritons précipitamment, Chan sur le siège passager moi sur celui du conducteur.”Ma pauvre tu es trempée ! “”Ben toi aussi ” me répond elle tout en riant à gorge déployée.”Attends ,ton siège pivote , tu veux pas nous att****r une serviette là dans le premier placard”Tout en disant ceci , je me penche en prenant appui sur le tableau de bord afin d’actionner le levier qui permet au siège de tourner, mais je glisse et me ratt**** in extremis de l’autre main sur la cuisse de Chan .Elle saisi mon poignet et me retient par l’épaule de l’autre main.”Ça va ?”” Oui ! merci !”Elle prend une grande respiration qui gonfle sa poitrine faisant saillir ses seins fermes à peine cachés sous son tee-shirt mouillé. Ses grands yeux noirs aux l’iris veinés d’arabesques ocres me fixent sans sourciller. Sa main enserrant mon poignet fait glisser lentement la mienne vers le haut de sa cuisse . Malgré les gouttes qui frappent le pare brise je ne perçois aucuns sons.Jusqu’à “Tu veux ?”Ma main au pli de sa cuisse et au contact de sa culotte elle me relâche le poignet ,me laissant le choix d’aller ou non plus loin.Nul doute que c’est une invitation, mais il s’agit certainement d’un rêve , de peur de me réveiller trop tôt ,je ne sais trop akdeniz escort comment je viens m’installer à califourchon sur elle .D’un doigt j’écarte sur le coté une mèche de ses cheveux collée à son front . du bout des lèvres par de petits baisers sur ses joues, son nez, je recueille les gouttes de pluies qui perlent sur son visage, puis ma bouche vient au contact de la sienne, un, deux, trois bisous délicats jusqu’à ce qu’elle entrouvre la bouche et que nos langues s’enlacent en un ballet érotique .Chan cherche a défaire les boutons sur le devant de ma robe . Je lui fait comprendre qu’elle n’y arrivera pas comme cela !”Il y a une fermeture éclair dans le dos “A peine dit ! je retrouve sa bouche ,alors qu’elle fait descendre le zip jusqu’en bas de mes reins. Je me contorsionne pour enlever une première manche étroite , c’est plus facile pour la deuxième. Chan tire sur l’ encolure libérant mes seins de leur carcan.”Tu m’aides !” me dit elle à l’oreille en levant les bras .J’ôte son tee-shirt .Mes seins écrasés contre les siens ,je l’embrasse dans le cou, à tâtons je saisi la poignée et cette fois réussi à faire pivoter le siège.Je détache le store du toit ouvrant, la pluie a cessé, la lumière éclaire l’intérieur du van . Je déplie le canapé le transformant en couchette. Chan est venue contre moi elle s’est collée à mon dos me caressant le ventre d’une main, tandis qu’elle relève ma poitrine de l’avant bras en m’embrassant dans la nuque . Je fais glisser ma robe tombée sur mes hanches ainsi que ma culotte. Je ne sais quelle idée j’ai eu de mettre celle-ci ,ça doit faire grand-mère , je préfère qu’elle ne la voit pas .Ainsi dévêtue je peux sentir ,les poils de son pubis chatouiller le bas de mon dos tandis qu’elle a saisi mes seins à deux mains les pétrissant lentement mais fermement .”Laisse moi te regarder !”Je me retourne m’assieds sur le bord de la couchette ,mes mains dans les siennes, je la découvre dans toute sa nudité . Elle est encore plus belle que je l’avais imaginée. Je la détaille mais mon regard est irrésistiblement attiré par la toison naturelle , magnifique parure de son intimité .Elle s’avance vers moi lentement comme une féline à l’approche, vient à mon contact , pose un genou sur la banquette , je me laisse tomber en arrière . elle s’allonge sur moi et m’embrasse à pleine bouche.ChanJe mange son gâteau, en imaginant que je lui mange autre chose. Mon regard en dit-il long sur mon état d’esprit ? Je ne sais pas, mais je suis un peu soulagée qu’elle accepte de se balader un peu.Sauf que c’est pire. Elle prend ses photos et, au fil des ‘’clics’’ de son appareil, j’ai juste envie de m’offrir à elle.Seconde tentative pour essayer de m’extraire de ce piège, je lui propose de la prendre en photo.Je suis nulle et elle semble moins à l’aise dans le rôle du modèle.En plus, le temps change. On va se faire saucer par l’orage.Elle est venue dans un van. Bonne idée, car on est déjà trempées, je ne sais pas dans quel état aurait été sa robe sans cet abri miraculeux.C’est cool un van. Je n’étais jamais monté dans un véhicule aménagé pour y vivre et y dormir.En lui passant les serviettes, je me dis qu’on peut aussi faire des tas de choses plutôt que de dormir, surtout avec les vitres embuées qui nous cachent de l’extérieur.Sa main est sur ma cuisse. C’est un accident, on dirait, mais je profite de l’occasion. Je prends son poignet et fait remonter sa main vers le haut de ma cuisse, à la pliure de l’aine.Si elle ne saisit pas l’occasion, c’est que c’est mort.Mais non, tout s’enchaine. Elle s’installe sur moi, me couvre de baisers. Puis sa langue entrouvre ma bouche et tout bascule.Sa robe trempée n’est pas facile à faire glisser. Mais ça en valait la peine. Sa poitrine est une splendeur, charnue et un peu lourde. Une vraie femme comme je les aime…J’en profite, tandis qu’elle transforme en deux minutes, la banquette en lit, pour caresser ses seins, les soupeser mezitli escort doucement, les pétrir comme deux boules de pâte sous mes doigts.Mon visage dans son cou, je peux sentir son parfum, son odeur. J’ai envie d’elle.Elle se retourne. Nous sommes nues toutes les deux.- Laisse moi te regarder, dit elle.Je la laisse regarder. Le spectacle semble lui plaire. Tant mieux.J’avance vers elle et elle se laisse aller sur la banquette. Elle est à moi. Je m’allonge sur elle et l’embrasse. Pas comme tout à l’heure, un peu timidement. Ma langue la visite, tandis que je suis sur elle. Tu es à moi, Ellen, tu ne le sais peut-être pas encore, mais tu es à moi.J’ai un genou entre ses cuisses. Je pourrais le pousser un peu contre son intimité que j’imagine très humide et la faire jouir comme ça. Mais j’ai décidé de prendre mon temps, de savourer son corps, de la rendre folle de désir.Et d’abord de profiter de ses seins. Depuis que j’en ai envie !Ma bouche glisse lentement sur son épaule et descend vers le globe de chair que je convoite. Ma main est déjà sur l’autre, le caressant doucement.Ses seins ont de larges aréoles, avec de jolies pointes un peu épaisses. Ma langue roule tout autour, mes lèvres pincent, mordent, torturent ces délicieux petits bouts de chair.Je l’entends soupirer d’aise.Je descends encore. Elle a de larges hanches et un ventre un peu arrondi que je caresse de mes mains et de ma bouche.Je me mets à genoux et, instinctivement, elle ouvre ses cuisses, dévoilant son trésor un peu luisant, de jolies lèvres enchâssées dans un écrin de velours noir.- J’ai envie de toi, je vais te dévorer ! lui dis-je en riant un peuJe redescends vers son pubis. Avant même d’y avoir le nez dessus, je sens déjà son parfum intime.Je n’y tiens plus. Ma langue largement sortie, je lèche son trésor, déclenchant un mouvement convulsif de son corps et une longue plainte qui charme mes oreilles.Elle est à point, je vais dévorer son fruit bien mûr.Ca y est. J’ai plongé ma bouche, mon nez, ma langue, dans son sexe gorgé de sucs.Je la goûte, je la mange, je la savoure. Je déguste son fruit comme je le ferais d’une mangue bien mûre.Elle apprécie. Ca se sent et ça s’entend. Heureusement, avec cet orage, personne ne s’aventure là ou elle a garé son van. Je suis la seule à profiter de ses longs gémissements de plaisir.On compare souvent le sexe féminin avec un coquillage. Et bien je déguste Ellen comme je le ferais avec une belle huitre savoureuse, bien juteuse.Mon cœur bat la chamade et j’ai l’impression que mon cerveau est en train de bouillir. Je remonte un peu vers elle et un de mes doigts pénètre dans sa grotte. L’entrée est grande ouverte et mon majeur rejoint bientôt mon index.Je vais et viens en rythme dans sa chatte, puis mes doigts tourbillonnent en elle. Elle ne se retient plus et ses plaintes se font cris, tandis que son corps se tort sous mes caresses. J’accélère.Je passe mon autre main sous sa tête et je l’immobilise pour pouvoir l’embrasser, tout en continuant mes caresses. Nos langues s’entremêlent et nos dents s’entrechoquent tellement la pression est forte. Puis ma bouche abandonne la sienne et vient mordiller son téton.Puis, sans arrêter le mouvement de mes doigts, avec ma langue et mes lèvres, je suce sa perle.Bien que je pèse de tout mon poids sur elle, je sens son corps se soulever et un long gémissement sort du plus profond de son être. J’accélère encore le mouvement de mes doigts, jusqu’à ce qu’elle jouisse.Son corps se détend et devient presque un chiffon inerte entre mes mains. Je me colle à son corps en sueur, ravie de l’avoir menée jusqu’à l’orgasme. Je la tiens serrée contre moi, le cœur encore battant et je suce mes doigts, encore pleins de sa liqueur intime.EllenTout s’enchaîne très rapidement , Chan est à la fois douce, tendre, mais aussi déterminée et je dirais sauvage. Je m’abandonne entièrement à ses caresses, ensemble nous quittons ce monde pour rejoindre yenişehir escort un paradis de volupté et de plaisirs ,il n’y a plus rien en dehors de nous, de nos corps étroitement liés ,mêlés, enlacés.De ses doigts, sa bouche, sa langue elle me mène à un magnifique orgasme et à mon retour sur terre, je tourne la tête la vois là juste à mes cotés. Elle a un sourire ravissant ,semble fière de m’avoir fait jouir ,je me perd dans ses yeux.”C’est à toi maintenant ! qu’en penses tu?” me dit elle !Je ne dis mot , l’embrasse et viens peser de tout mon poids sur son corps ,écrasant ma poitrine contre la sienne. La moiteur de nos peaux m’empêche de glisser sur elle.Je me soulève en prenant appui sur la couchette et descends lentement déposant des baisers d’une de ses épaules jusqu’a ses seins dont je lèche ,suce ,mordille les jolis tétons érigés.De mouvements du torse ,tantôt à droite ,tantôt à gauche ,elle m’indique lorsqu’elle souhaite que je passe à l’autre . A ses gémissements se mêlent de petits rires sensuels.”Attends” Je la quitte un moment pour prendre la serviette laissée sur le siège et m’essuyer sous la poitrine. Lorsque je me retourne, elle est en appui sur ses avant bras et tout en me fixant ,très lentement elle écarte les jambes me laissant découvrir son intimité avec une impudeur d’une grande sensualitéUne fois totalement ouverte, elle se laisse retomber sur le dos et comme si elle lisait dans mes pensées, devinait mes désirs, elle commence à se caresser, passant son index de entrée de son vagin le faisant remonter entre ses lèvres jusqu’à la perle rose clair de son coquillage. Je m’agenouille ,glisse mes doigts dans la toison de son pubis comme pour peigner ses longs poils et ma bouche vient rejoindre son index.Je déguste avidement son fruit offert, léchant, suçant, aspirant ses chairs tendres. Alors qu’elle s’active sur son clitoris, je pénètre sa grotte perlée de gouttes de nectar de jouissance de trois doigts. Rapidement je sens les contractions des muscles de son vagin se faire de plus en plus puissantes, jusqu’au moment ou je ne peux plus bouger mes doigts et ou se cambrant ,grimaçant et criant son plaisir ,elle jouit .Je pose ma joue sur son ventre en la tenant par les hanches , quelques petits soubresauts agitent son corps, sa respiration ralentit !”Ellen “”Oui””J’aimerais passer la nuit ici !”Chan Ellen est revenue d’un lointain pays, elle a encore les yeux un peu vitreux lorsque je lui suggère de s’occuper de moi.Elle ne répond rien mais pose ses lèvres sur les miennes tandis que je sens son corps se faire lourd sur le mien. J’adore qu’elle pèse ainsi sur moi, nous sommes comme collées par la sueur car il refait chaud dehors et dans le van encore plus. C’est une chaleur un peu moite, nous sommes comme deux tigresses dans la touffeur de la jungle.Elle se redresse pour essuyer un peu sa poitrine et, lorsqu’elle se retourne, j’ai ouvert mes jambes comme un compas. L’invitation est claire et elle ne tarde pas à s’occuper de moi de sa langue et de ses doigts.Je suis ouverte comme la corolle d’une fleur. Je ne sais combien d’abeilles viennent tournoyer mais je perds rapidement conscience de tout ce qui est autour.Le van n’existe plus, l’extérieur non plus. Le monde peut s’écrouler, il n’y a que moi, gémissante et tremblante, uniquement concentrée sur les doigts d’Ellen qui me pénètrent au plus profond de mon sexe.Je me donne entièrement à elle, je brise le miroir et passe de l’autre côté. Mes cris ont-ils percés la paroi du van ? Je ne m’en soucie pas, je prends le courant ascendant qui m’emmène vers tout là-haut, comme un oiseau insouciant et je jouis, le corps ruisselant et secoué de tremblements compulsifs.Le retour sur Terre se fait progressivement. Je sens la tête d’Ellen posée sur mon ventre encore douloureux de cet orgasme puissant qu’elle m’a offert.Je n’ai pas envie de sortir de ce nid douillet qu’est devenu le van d’Ellen. J’ai envie de son corps, de son odeur, de sa peau collante de sueur. J’ai envie de dormir avec elle, de baiser avec elle, de redessiner chaque contour de son corps de ma bouche et mes mains.Sauf qu’elle a peut-être d’autres trucs prévus. Ou pas.- Ellen…- Oui- J’aimerais passer la nuit ici… avec toi.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort escort atasehir içmeler escort erotik film izle marmaris escort fethiye escort trabzon escort izmir escort kayseri escort anadolu yakası escort anadolu yakası escort anadolu yakası escort anadolu yakası escort anadolu yakası escort izmir escort ensest hikayeler gaziantep escort antalya escort gaziantep escort ataşehir escort üsküdar escort kartal escort mersin escort kocaeli escort kocaeli escort güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis webmaster forum