İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Le meccano

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Le meccanoJ’avais une grosse réparation à prévoir sur mon auto et financièrement ce n’était pas le moment.Mon mécano local, beau garçon, voulait bien me faire les travaux mais rechignait à accepter un paiement échelonné. Je savais pour l’avoir croisé en club, sans qu’il s’intéresse à moi, qu’il était libertin. Il venait souvent avec sa compagne (ou sa femme) et s’amusait comme un fou tandis que d’un œil intéressé je matais ses attributs qui croisaient parfois mon regard.Gênée par mon compte en banque je n’allais pas l’être deux fois. Je décidais de prendre le taureau par les cornes et aller gratter quelques économies. Je prenais rdv avec lui un samedi matin sachant pertinemment que ce jour là il travaillait plutôt en roue libre. Le week-end en vue devait le démotiver à bosser ses autos. Peu de clients se pressaient généralement.Je décidais de mettre toutes mes chances de mon côté et me préparait avec grand soin pour espérer dépasser avec lui le stade du pré-contrôle technique.J’avais opté pour ma perruque auburn, une guêpière bleue nuit pour rappeler le costume de la gendarmette locale qui semblait ne pas le laisser insensible. De mon appartement donnant sur son garage j’avais pu constater que lorsque les condors s’arrêtaient chez lui et que la jeune militaire faisait partie de la patrouille, ses yeux étaient aimantés par les fesses rebondies emprisonnées dans la jupe droite bleue règlementaire. C’est tout juste s’il ne se frottait pas à elle afin d’être placé en garde à vue et de subir une fouille au corps par la demoiselle.Je comptais donc opérer avec ces couleurs le match de ma survie. Enfin là j’exagère un brin parce que si le monsieur fait le difficile je pourrais toujours aller tapiner discrètement dans un coin tranquille. Les mecs sont capables de me donner 30 euros si je les sucent et si je propose des voyeurs à distance je pense même pouvoir en tirer 50. Et je ne parle pas de sodo mais je n’en suis pas encore là.Mon plan va consister à tirer une réparation gratuite ou quasi gratuite contre un peu de mon temps et un lâcher prise de mon corps que je n’aurais aucun mal à réussir puisque le gaillard me plaît. A moi de ne pas lui montrer ouvertement sans quoi il risque de croire que je fais exprès de tomber en panne. Ce qui à vrai dire m’a déjà traversé l’esprit.J’ai ajouté les bas noirs à bordures bleues, les escarpins de la même couleur ainsi qu’une jupe toute aussi assortie que j’ai achetée récemment. Elle moule mes fesses comme une combinaison néoprène sur un plongeur professionnel à la différence que l’accès à mon intimité est bien plus facile. Le string qui serpente entre mes deux fesses n’est pas plus grand qu’un timbre poste et il colle tout autant à mon clito. Une simple lichettes et il ne restera plus qu’à estampiller l’envoi (au 7ème ciel).Je monte dans mon auto et me rend chez le chirurgien de la mecs à niques.Sur place l’intéressé est présent et plongé dans un moteur qui n’a rien de féminin (pour une fois). Il est de notoriété publique que notre mécano local est un chaud lapin.Je descends de l’auto en écartant bien mes cuisses en guise de démarreur. ankara escort Ce mec n’est sans doute pas un diesel mais il faut quand même le préchauffer. Mes jarretières apparaissent en 3D sur la chair blanche épilée. Le contraste est saisissant comme le regard qu’il pose sur mon entrecuisse dès son arrivée. Quel gentleman ! Il est poli et fixe les filles comme moi droit dans les queues.Je lui souris et lui expose les raisons de ma visite. Il me demande d’ouvrir le capot afin d’y jeter un oeil. Tandis qu’il le soulève et se penche au dessus du moteur je m’approche de lui de façon à coller ma jambe à la sienne. Trouvez-vous ?Il me montre un endroit bien caché où la panne est censée se trouver et me demande d’observer attentivement tandis qu’il se recule de deux mètres pour contempler sous ma jupe. Je sens son regard brûlant dévisager mes fesses. Une main baladeuse vient tâter mes bougies et le piston qui prend du volume assez rapidement. Le garage vide de tout autre client, toujours penchée au dessus du moteur, monsieur se colle dans mon dos sous le prétexte de m’aider à localiser la panne. Je sens comme un vilebrequin taper sur mes fesses au rythme d’un compte tour montant progressivement dans la zone rouge. Mon moteur n’est pas en reste.Je laisse faire quelques minutes avant de me redresser. Je me retourne et constate qu’une excroissance non dissimulée moule son pantalon au niveau du bassin. D’une main experte je saisi cette occasion pour prendre la température. Je masse la protubérance délicatement pour ne pas risquer une explosion prématurée. Je me laisse glisser le long de son corps en débraguettant le pantalon. Mon visage collé sur un boxer blanc immaculé je lèche à travers le tissu une verge qui semble de belle allure. Elle moule entièrement l’espace dédié à sa présence comme si le sous vêtement avait été fait sur mesure. Je propose à mon mécano d’aller faire un devis dans son bureau. Il accepte aussitôt et m’adresse un clin d’œil coquin qui en dit long sur ses réelles intentions. Dois-je le suivre sans crainte ou au contraire me préparer à une facture salée.Alors qu’il s’assied en face de moi Il m’invite à en faire de même. Il fait mine d’allumer son ordi bien qu’il doit être connecté en permanence sur des sites de cul. J’en profite furtivement pour déchausser un escarpin. Mon pied nylonné s’en va se reposer sur l’entre jambes du mécano. La braguette toujours ouverte je glisse un pied inquisiteur dans le boxer pour caresser sa bite. Elle n’a pas perdu de sa vigueur ou très peu et bât la chamade sous mes massages sensuels. Eric, mon mécano, saisit mon pied baladeur et me montre qu’il faut accentuer la pression que j exerce sur son sexe. Je comprends et je m’exécute. Mes doigts de pieds serrent la proie et exercent une pression qui va de bas en haut pendant quelques instants. Il se rejette au fin fond de son fauteuil, les yeux fermés tandis que de mini plaintes de plaisir viennent s’ajouter à la facture qu’il pensait établir.Ne tenant plus, mon clito gonflé à 7 bars, la valve humide, je glisse sous le bureau pour avoir un aperçu rapproché du levier ankara escort bayan de vitesse. J’écarte les élastiques du boxer et je libère un manche qui ferait rougir de honte les designers Ferrari. L’allure générale est sportive, de belles veines courent le long de la colonne. La prise en main est très aisée. L’ensemble épouse parfaitement les miennes à l’instar d’un modèle unique créé pour une clientèle exigeante.Mes lèvres s’approchent de la queue d’Eric et viennent y déposer un doux baiser de bienvenue. Je laisse courir celles ci le long de son sexe du haut vers le bas, j’hume le parfum de cette bite qui ne demande qu’à gonfler encore plus, je m’aventure à gober une couille qui passait par là. Je ne peux résister devant une offrande aussi lisse, sous l’effet d’un parfum de sexe enivrant ma bouche absorbe les deux pour s’en délecter. Je gémis de plaisir comme si cette torture m’était infligée. La peau des bourses roule sous ma langue et va se frotter aux parois de ma bouche pour revenir au centre et se faire titiller. Mon partenaire se tord de plaisir également. Il se trémousse sur le fauteuil et oublie involontaire de me faire le devis.Je reprends en bouche sa bite devenue ferme comme une batte de baseball. Le gland découvert arbore une couleur cramoisie. Il est gonflé de désir et du méat urinaire, suinte une perle de jus. Je la laisse s’étaler sur ma langue avant de replonger sur la colonne en mode ralenti. 3 images/secondes et 2 minutes plus tard je suis en bas. J’administre une gorge profonde qui laisse à mes lèvres le loisir de sentir les palpitations de ses couilles s’accélérer. Il est au bord de l’orgasme sans doute mais à moi de calmer le jeu. Je remonte aussi lentement que je suis descendue. Tout en malaxant ses couilles je pompe éperdument pendant une bonne minute et je reste en mode suspendue lorsque je le sens se crisper sur le siège. Il digère une crampe inouie et après de longues secondes d’attente, craignant le pire, craignant une éjaculation dans le vide je le vois enfin s’affaisser dans son siège sans avoir éjaculé….en mode récupération de tous ses esprits. Je suis soulagée et me rassied face à lui.Excité comme un âne il fait le tour du bureau, me prend le bras et me relève. Il me plaque contre le bureau, soulève ma jupe et me caresse le clito qui s’est épanoui pour atteindre sa dimension de croisière. 15 cms sur 5 tiennent dans sa main qui me tripotent les méninges (au stade ou j’en suis je ne réfléchi que par là). Il manipule mon intimité avec les mains d’un expert spécialiste des vieilles guimbardes. Une berline décalottable par tout temps (camion sic).Il me pousse et m’allonge en travers du bureau. Il fait une visite surprise sur mon sexe qu’il avale comme s’il s’agissait d’un dessert aux milles saveurs. Il suce agréablement bien et je viens reposer mes cuisses sur ses épaules m’offrant à lui comme une vierge en mal d’amour. Je me laisse bercer par sa fellation et m’évade un instant en imaginant qu’il me demande de le payer en nature. Se faisant, mon petit trou tente d’exprimer ses envies et malgré tous mes efforts pour escort ankara lui enseigner la langue des sourds, aucune réponse immédiate ne me laisse entendre que j’ai été bien comprise.Eric se relève la langue acérée, l’œil vicieux et la queue dure entre les mains. Il prends mes jambes et les reposent sur ses épaules tandis que son gland capoté se présente à la porte de ma maison. Ma rosette marmonne un vague bruit de ressac qui invite à une croisière sur le rein.Je mets une noix de lubrifiant et l’aide à me pénétrer. Il pousse doucement tandis que j’ondule du bassin pour relâcher les muscles. Sa bite de marbre m’envahit centimètres après centimètres et je me sens toute à lui. Il entame un lent va et vient qui me tire des gémissements inégalés. Je ferme les yeux et me laisse posséder. Sa queue entre à fond avant d’en ressortir dans sa totalité pour enfin revenir. Jamais je n’ai été baisée comme ça et mon cul cri sa joie. Je serre les fesses pour lui montrer que je suis bien vivante et sa queue ainsi sollicitée marque un soubresaut de surprise. Il me pistonne de plus en plus vite et je m’agrippe aux bords du bureau pour ne pas tomber. Il embrasse mes bas gainés tout en poursuivant ses assauts.Il me traite de sale petite pute et je l’encourage à poursuivre. J’aime trop les insultes softs lorsque je suis chaude comme la braise. Le feu qui me dévore les entrailles entend ces mots comme des caresses et mes oreilles supplient d’en entendre d’autres. Il poursuit sur sa lancée et m’appelle sa petite salope adorée, sa chienne préférée. Je suis sa meilleure cliente quel cul, j’aurais pu, en plus d’être mauvaise payeuse (mais ça il ne le sait pas encore) être une mauvaise baiseuse. Visiblement il n’en est rien car il s’acharne sur moi comme un ingénieur mécano dans les stands du paddock au cours d’un bites stop.Je prends un pied incroyable à me laisser prendre par ce géant aux mains d’hot. Je me branle pendant qu’il m’encule et je rêve d’une queue qui viendrait solliciter ma bouche en même temps. Je suis sa chienne et je m’éclate en me faisant éclater l’anus. Je viens doucement, la sève monte tandis qu’il poursuit sa tâche. Un courant électrique s’empare de mes reins et remonte le long de ma colonne vertébrale avant d’entamer une chute vertigineuse vers mon bassin qui se contracte sur sa bite incandescente au moment même ou je jouis. Je n’ai pas eu le temps de voir venir l’orage mais l’éclair s’est abattu sur moi sans prévenir. Je cambre une quinzaine de fois et comme un cheval fougueux mes reins ruent sur sa BITE pour mieux la sentir en moi. J’en suis encore toute remuée quand j’entends un râle puissant venu du fin fond de ses entrailles sortir de la gorge d’Eric . Il cri sa jouissance comme une douleur insupportable et pourtant il en redemande en me baisant sauvagement encore pendant 3 minutes afin d’égoutter les derniers restes de sa semence. Il s’affaisse sur moi et vient me délivrer un long baiser langoureux qui dure une éternité. Nos langues se parlent sans bruit alors qu’au fond du garage raisonne une voix d’un client impatient.J’aurais aimé qu’il arrive plus tôt mais je ne désespère pas d’emmener mon garagiste sur des chemins tortueux avec ses clients mâles aimés.Nous nous rhabillons précipitamment avant d’aller à la rencontre d’un homme sympathique qu’il m’aurait plu de câliner pendant nos ébats.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort maraş escort kuşadası escort çanakkale escort muğla escort mersin escort muş escort nevşehir escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort sakarya escort webmaster forum aydınlı escort kaynarca escort ataşehir escort adapazarı travesti mobil porno yalova escort balıkesir escort bartın escort batman escort bayraklı escort bilecik escort bodrum escort bolu escort bornova escort buca escort burdur escort escort izmir